Ou selon l'expression populaire : « Quand y'en a plus, y'en a encore ».

Comment vous expliquer par quel miracle on se retrouve au point de départ, 3 ans plus tard ?

Comment vous résumer les dernières semaines qui me conduisent aujourd'hui, à l'aube d'un nouveau périple ?

Mon départ n'était absolument pas prévu ni dans ma tête, ni dans celle des autres et bien moins encore dans les rouages de l'administration. Mais bien sûr, il y a toujours une bonne fée qui veille sur vous et dans mon cas, elle s'appelle Manuelle. Manue devait partir pour une campagne d'été pour le laboratoire de Strasbourg qui travaille entre autre sur l'éco-physiologie du manchot Adélie. Mais voilà, pour des raisons professionnelles, elle décida de ne plus partir et pensa alors à moi pour la remplacer. La machinerie était lancée ; le compte à rebours déclenché ; et la course folle prévisible.

Après une visite raccourcie chez Didou et Joëlle à St Pierre et Miquelon, des vacances annulées chez Sophie à San diego, et un passage par le laboratoire pour les consignes et le matériel, me voilà, en ce 21 octobre 2012, prête (enfin... presque) à repartir (avec Tidre EVIDEMMENT) pour 4 mois (oui QUE 4 mois, je sais vous étiez habitués à plus!) pour le plus beau caillou du monde (alias Dumont d'Urville, vous l'aurez compris vous qui nous avez suivis depuis le début).

Alors en partance pour nulle part ? Non, ce temps là est définitivement révolu. En réalité je ne pars pas, je retourne simplement au pays des  « bestioles » qui m'ont tant manquées.

A bientôt devant l'astrolabe ?

Bises

Marie

PS pour les néophytes : Mon adresse mail habituelle ne sera plus valable pour les prochains mois. Je laisse le soin à ma « secrétaire », j'ai nommé Stéph, de faire le lien entre vous et moi en temps voulu.

 

P1020807

Une pancarte à Saint Pierre et Miquelon indiquant DDU à 21 169 kms. Incroyable non ?

photo

Dans les starting block