Ce n'est pas parce que je ne vous en parle pas que je n'y pense pas…Mais aujourd'hui c'est un peu différent, voilà 2 ans tout juste que nous avons attendu Lionel, Frédéric, Jean et Anthony sur la base de Dumont d'Urville et 2 ans qu'ils ne sont jamais arrivés.

Les personnes disparues continuent toujours de vivre un peu à travers ceux qui pensent à eux. Je sais que dans leur cas, ils sont omniprésents dans le coeur de leur famille. Alors aujourd'hui c'est aussi à leur famille que je pense…

A ceux qui ne reviendront jamais du continent blanc.
On ne vous oublie pas, les gars.

Marie